DESCRIPTION ET OBJECTIFS DU PROGRAMME ARCHIPELAGO

ARCHIPELAGO est un programme européen d'une durée de 4 années, financé par l'Union européenne dans le cadre du Fonds fiduciaire d'urgence de l'UE pour l'Afrique et dont l'objectif principal est d'améliorer l'employabilité des jeunes par des mesures ciblées de formation technique et professionnelle et de renforcer les compétences des PME dans 12 pays du Sahel et du lac Tchad (Burkina Faso, Cameroun, Gambie, Ghana, Guinée, Côte-d'Ivoire, Mali, Mauritanie, Niger, Nigeria, Sénégal et Tchad).

LE BUDGET GLOBAL alloué à ARCHIPELAGO s'élève à 15 millions EUR. Le programme est mis en œuvre de janvier 2019 à janvier 2023.

 

Le programme ARCHIPELAGO vise ainsi à soutenir la création d'emplois durables et décents en Afrique de l'Ouest et centrale. Il tend ainsi à répondre aux difficultés engendrées sur le continent par l’exclusion économique et sociale, la marginalisation et les situations structurelles d’inégalité, considérées comme les principaux moteurs de la violence, de la radicalisation, du déplacement forcé et de la migration irrégulière.

 

Principales caractéristiques du programme:

  • Compétences professionnelles – ARCHIPELAGO est un programme de développement économique inclusif, qui met l’accent sur l’employabilité des jeunes et des groupes les plus vulnérables, en augmentant leurs compétences professionnelles et en améliorant les opportunités d’emploi. 
  • Employabilité – ARCHIPELAGO vise à augmenter les opportunités locales d’emploi et l’employabilité grâce au développement de ressources locales de formation professionnelle et entrepreneuriale correspondant aux besoins du secteur privé.
  • Principe de partenariat – L’approche principale s’appuie sur la mise en œuvre de projets de partenariat euro-africains entre des structures d’accompagnement des entreprises et des établissements de formation professionnelle et technique en Afrique et en Europe pour offrir des cours de formation adaptés au marché du travail.
  • Approche duale –Les partenaires SEQUA, CPCCAF et EUROCHAMBRES mobilisent leurs réseaux et favorisent la mise en place de projets de partenariats en formation professionnelle. Après sélection par voie d’appels à propositions, les projets de partenariat développeront des modules courts et adaptés de formation duale, (réalisés en alternance entre le lieu de travail et un centre de formation).

Logique d’intervention:

OBJECTIF GENERAL:

 

  • mieux accorder l'offre de travail (compétences disponibles sur le marché du travail) et la demande de travail (générée par le secteur privé local et la croissance économique productive).

 

OBJECTIFS SPECIFIQUES:

 

  • Accroître et améliorer les opportunités d’emploi locales en stimulant les compétences entrepreneuriales et la création d’emploi par les MPME.
  • Développer des ressources locales d’enseignement et de formation technique et professionnelle adaptées aux besoins du secteur privé pour renforcer l’employabilité des jeunes.

RESULTATS ATTENDUS:

 

  • Le secteur privé et les jeunes sont conscients des possibilités offertes par l'EFTP (Enseignement et Formation Techniques et Professionnels)
  • Les jeunes sont formés et possèdent des compétences correspondant aux besoins du secteur privé et aux potentiels économiques identifiées
  • Le développement économique local et l’entrepreneuriat sont renforcés
  • Les performances et prestations de services des organisations d’appui aux entreprises et à l’entrepreneuriat, ainsi que de centres de formation professionnelle dans la région du Sahel et du Lac Tchad sont améliorées.

INDICATEURS:

 

  • 11.500 bénéficiaires directs sont informés des possibilités offertes par le programme grâce à des campagnes d'information et des activités de formation, y compris les migrants de retour identifiés en coopération avec l'OIM (bénéficiaires indirects 46.000)
  • 5.600 jeunes (entre 15 et 40 ans) formés (dont au moins 40% de femmes et à titre indicatif 30% de rapatriés)
  • 6.000 jeunes insérés sur le marché du travail
  • Et parmi eux, au moins 1.000 jeunes employés dans de nouveaux emplois (formel/informel)
  • L'offre d'EFTP pour trois secteurs/métiers par pays est améliorée en fonction des besoins du secteur privé et des secteurs porteurs précédemment analysés.
  • 1.800 chefs d'entreprise (employeurs) formés/sensibilisés sur la formation et l’apprentissage en milieu du travail
  • 100 prestataires de formation et 30 organisations d’appui aux entreprises ont été mobilisés, formés et renforcés pour fournir de meilleurs services d'EFTP (objectif : 9-10 organisations par pays) - au total pour 12 pays : 100 organisations
  • 3.000 personnes formées à l'entrepreneuriat
  • 1.600 PME impliquées dans des activités de promotion du développement économique local (chiffres ventilés par localité, secteur, sexe, tranche d'âge)
  • 1.600 PME impliquées dans l'identification des déficits de compétences
  • 2 chaînes de valeur locales renforcées par pays, soit un total de 24 chaînes de valeur maximum
  • 60 nouveaux services pertinents élaborés et offerts par des organismes d’appui aux entreprises
  • Augmentation de 10 % du nombre de membres/clients des organismes de soutien aux entreprises offrant des services pertinents
  • 60 thèmes afférents au climat des affaires local abordés par les organisations de soutien aux entreprises dans le cadre d'un dialogue public-privé et débattus par au moins 240 participants

BENEFICIAIRES DIRECTS:

 

  • jeunes (entre 15 et 40 ans) avec ou sans profession, migrants de retour, MPME formelles et informelles (en voie de formalisation) dans les pays ciblés, organisations intermédiaires du secteur privé, centres de formation / fournisseurs de services de formation, agences de promotion de l’emploi.

BENEFICAIRES INDIRECTS:

 

  • Communautés où les actions se déroulent et qui bénéficient de la croissance économique engendrée par la création d’emplois.